Témoignage de Timothée Prud’homme

novembre 09, 2016

Témoignage de mon parcours à la MFR

« Bonjour

Je me présente je m’appelle Timothée Prud’homme j’ai  19 ans.

Je vais vous expliquer mon parcours à la MFR :

Je suis arrivé à la MFR en septembre 2011 pour débuter par une 4éme par alternance car je n’aimais vraiment pas l’école et mon seul but était de pouvoir travailler au plus vite donc je n’avais qu’une seule porte de sortie du milieu scolaire, la MFR.

Donc j’ai débuté mes stages dans une entreprise de motoculture car j’étais persuadé de vouloir faire ce métier là, mais au final non pas du tout, cela ne me convenait pas du tout.

Donc j’ai changé de domaine je suis parti en agricole mais toujours la même chose : cela ne me plaisait pas du tout du coup j’ai encore changé je suis parti en électricité dans le bâtiment et c’est là que j’ai découvert le métier de plâtrier que je n’aurais jamais cru pouvoir exercer sachant que mon frère l’exerce déjà.

Voyant ce corps de métier sur les chantiers, je m’y suis intéressé tout de suite et j’ai ainsi demandé à faire un stage dans ce domaine pour commencer mon année de 3éme.

J’ai commencé ma 3 éme dans une entreprise de plaquiste mais bon, je préférais largement  les métiers du plâtre du coup j’ai changé d’entreprise au cour de l’année.

J’ai commencé mon nouveau stage dans ma nouvelle entreprise en mars 2013. Dans cette entreprise et à ce jour j’y suis encore et suis dans ma 4 année « d’ancienneté ».

Tout au long du temps passé à la MFR, j’ai vu plein de changements niveau sociabilité mais aussi niveau de la vie en communauté et aussi sur mon comportement.

Avant d’arriver à la MFR je n’avais pas une très bonne moyenne (6/7 de moyenne et encore je suis gentil) mais une fois arrivé à la MFR je me suis mis a travaillé bien plus et du coup les résultats ont suivi au plus grand plaisir de ma maman qui ne donnait pas très cher de mon bulletin scolaire.

Ce qui m’a le plus aidé à travailler c’est le fait que je venais en cours seulement une semaine sur trois et cela m’a vraiment aidé.

Maintenant je suis titulaire d’un CAP plâtrier-plaquiste et actuellement en deuxième années de BP plâtrerie et j’ai pour projet de refaire un CAP staffeur ornemaniste (métiers de l’art en plâtre).

Mon premier ressenti sur la maison familiale et que cela m’a rendu plus sociable et surtout bosseur et pour quelqu’un qui n’aimais vraiment pas l’école je suis parti pour faire encore 2 a 3 ans d’étude, quand les cours ont un rapport avec ce que l’on aime on ne voit même pas les cours défiler.

J’ai un très très bon souvenir de mes années MFR et surtout de l’internat car ce ne sont plus des profs mais vraiment des moniteurs a notre écoute.

MERCI à l’équipe pédagogique.